Comment bien choisir son bois de chauffage ?

bois de chauffage

Les chauffages à bois sont à nouveau de plus en plus utilisés, que ce soit en complément ou en chauffage principal. Tous les modèles actuels labellisés « Flamme Verte » sont performants pour éviter les déperditions de chaleur, mais la qualité du bois joue ensuite un rôle essentiel pour obtenir une bonne chaleur.

Celui-ci doit être très sec, c’est-à-dire avoir séché au minimum un an sous un abri bien ventilé. En effet, un bois qui n’est pas assez sec donne une énergie deux fois moindre qu’un bois bien sec. Cela veut dire qu’il faut alors deux fois plus de bois pour se chauffer !

Faites également attention aux essences que vous employez : les essences dures sont idéales pour se chauffer. Le chêne, le charme, le hêtre, le frêne et l’érable font partie de la première catégorie, la meilleure mais également la plus chère. En second choix, on peut aussi prendre du châtaignier, du robinier, du merisier ou autres fruitiers.

Par contre les bois tendres comme le bouleau, le platane et le peuplier ainsi que les résineux ne sont pas conseillés comme bois de chauffage. Comme ils brûlent très rapidement, ils sont employés pour la cuisson dans les fours à bois, et comme allume-feu. Ils peuvent aussi servir à réchauffer rapidement une maison quand celle-ci est équipée d’une cheminée munie d’un récupérateur de chaleur.

Evitez cependant de vous en servir dans les appareils de chauffage domestique. Evitez absolument aussi d’employer des bois provenant de démolition ou de vieux meubles, de bois enduits de vernis et peintures car leur combustion libère des substances toxiques et polluantes. Cela réduit aussi la longévité et la performance de vos appareils de chauffage.

À lire également

À lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu